Les travaux de rénovation énergétique ont le vent en poupe !

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) annonce un nouveau recul de l’activité des artisans du bâtiment au troisième trimestre 2015 de 2,5 % par rapport à l’année précédente. Une baisse des volumes plus marquée qu’attendue, qui s’explique surtout par le repli de la construction de logements (-4 % au 2 trimestre 2015). Les travaux d’entretien-rénovation ne font guère mieux avec une baisse de 1 % en volume.

Mais dans ce tableau un peu sombre, une lueur d’espoir vient des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements qui affichent un nouveau trimestre en hausse de 1 %. Sur un an, le nombre de travaux réalisés est en progrès de 0,5 % contre une baisse de 2,5 % pour l’ensemble du marché.

Un dynamisme qui s’appuie sur les différents dispositifs d’aides mis en place, en particulier le Crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE). Et le coup de pouce donné par le gouvernement à la rénovation énergétique dans le cadre du projet de loi de finances 2016 devrait confirmer cette tendance. Prolongation du CITE jusqu’à fin 2016, reconduction de l’éco-PTZ pour trois ans, hausse de 70 millions d’euros du budget de l’agence nationale de l’habitat (Anah)… Autant de mesures qui devraient booster le marché. De quoi voir les demandes de qualifications RGE affluer encore un peu plus.

Les Echos Publishing – 2015