Warning: Error while sending QUERY packet. PID=111296 in /homepages/43/d455362927/htdocs/btp/wp-includes/wp-db.php on line 1942

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/43/d455362927/htdocs/btp/wp-includes/wp-db.php:1942) in /homepages/43/d455362927/htdocs/btp/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 62
Le secteur en chiffres – Audrex – Spécialiste dans le secteur du BTP

Le secteur en chiffres

De la réalisation d’infrastructures publiques aux finitions des bâtiments résidentiels

– L’industrie du BTP regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés et des infrastructures. Elle s’organise autour de deux grandes filières :

1. Le bâtiment qui représente les deux-tiers du chiffre d’affaires du secteur. Les principaux champs d’intervention des entreprises du bâtiment sont :

– La structure et le gros œuvre (maçonnerie, charpente, démolition) ;
– L’enveloppe extérieure (étanchéité, couverture, isolation extérieure, métallerie) ;
– Les travaux spécialisés (plomberie, chauffage, climatisation, électricité) ;
– L’aménagement et les finitions (menuiserie, plâtrerie, carrelage, sols, peinture, etc.).

2. Les travaux publics qui recouvrent la réalisation et la rénovation d’infrastructures (routes, canalisations) et d’ouvrages d’art et de génie civil (ponts, barrages, pistes d’aéroports, etc.).

– Les entreprises du BTP interviennent aussi bien dans la construction neuve que l’entretien et la rénovation.

Le BTP, un poids lourd de l’économie française

– Le BTP est l’un des premiers secteurs d’activité de l’économie française :
– Avec plus de 200 milliards d’euros de production en 2013, l’industrie française du BTP se positionne au 2d rang européen derrière l’Allemagne.

– À lui seul, le secteur occupe plus de 1,5 million d’actifs, soit 7 % environ de la population active française.

– L’ensemble de la filière de la construction contribue pour près de 8 % au PIB français.

 

Le BTP génère plus de 200 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an

1. Les travaux d’entretien/rénovation devenus majoritaires dans le Bâtiment

Les entreprises du BTP ont réalisé en 2013 un chiffre d’affaires global de 201,3 milliards d’euros.

La filière du Bâtiment réalise 67 % de la production avec un chiffre d’affaires de 134 mds d’euros en 2013.

Les logements représentent le gros de ce marché avec une part de 60 % contre 40 % pour les bâtiments non résidentiels.

Les entreprises du Bâtiment sont de plus en plus orientées vers les travaux d’amélioration et de rénovation qui représentent désormais 53 % de leur activité contre 47 % il y a 5 ans. Leur poids est particulièrement important dans les bâtiments non résidentiels où ils génèrent 59 % du chiffre d’affaires.

Le secteur des Travaux publics, qui représente à peine le tiers de l’activité totale du BTP, a vu son poids augmenter sur les dernières années grâce à un rebond de l’activité depuis 2011.

L’essentiel du chiffre d’affaires est issu de constructions neuves alors que les travaux de rénovation représentent environ 40 % de l’ensemble.

En France, comme à l’export, ce sont les travaux routiers (construction d’autoroutes, routes, aérodromes…) et de terrassement (adaptation des terrains en vue de futures constructions) qui captent une grosse partie des chantiers (plus de la moitié de l’activité de l’Hexagone et 40 % du chiffre d’affaires réalisé à l’export).

2. Répartition de la production du BTP par nature de travaux (2013)

3. L’international, un débouché clé pour les entreprises de Travaux publics

Les entreprises du BTP réalisent au global 16 % de leur chiffre d’affaires à l’export et dans les DOM-TOM. La filière des Travaux publics est la plus internationalisée avec plus du tiers de la production réalisée hors de la Métropole. Leurs principaux marchés clients sont l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord. Le secteur du Bâtiment est, pour sa part, peu présent à l’international (entre 4 % et 6 % de l’activité selon les estimations). L’essentiel des chantiers à l’export ressortent du gros œuvre.

– En France, l’activité du BTP se concentre pour près de 30 % sur les régions Ile-de-France et Rhône-Alpes.

Un des tous premiers employeurs du secteur privé en France

1,5 million d’actifs occupés

– Le BTP occupe 1,5 million d’actifs dans plus de 30 métiers principaux répartis entre des fonctions administratives et commerciales, des fonctions d’études (métreur, ingénieur du génie civil…) et tous les métiers liés directement à la réalisation des chantiers (plombier, électricien, chef de chantier…).

– Si les effectifs sont à près de 90% masculins, le secteur attire de plus en plus de femmes. Leur part progresse surtout dans les fonctions administratives et commerciales où elles sont désormais majoritaires.

– Alors que le BTP représente 7% des actifs occupés, il totalise plus de 20 % des accidents du travail et des maladies professionnelles. Il dispose d’un organisme de prévention particulier, l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics.

L’emploi intérimaire comme variable d’ajustement

– 76 % des effectifs sont salariés, 7 % des intérimaires et 17 % des travailleurs indépendants. Si la part de l’intérim est relativement importante, et sert de variable d’ajustement face aux fluctuations de la conjoncture et la saisonnalité de la production, le secteur est un des premiers pourvoyeurs d’emplois salariés en France avec 1,2 million ETP (Equivalents Temps Plein).

Les travaux publics moins gourmands en main d’œuvre que le Bâtiment

– La filière des Travaux publics est moins consommatrice de main d’œuvre que celle du Bâtiment. Elle ne représente qu’à peine 22 % des effectifs salariés du BTP alors qu’elle génère un tiers du chiffre d’affaires. Elle emploie également proportionnellement deux fois plus d’ingénieurs et assimilés cadres que le Bâtiment et seulement 57 % d’ouvriers.

Répartition des effectifs du BTP par statut (2013)
Répartition des emplois salariés par CSP* (2013)